Contact

LOCA'BLOG

Think outside the walls

close
Écrit par Charlene Gilardi
le 07 février 2020

La raréfaction du foncier à proximité des grandes agglomérations et la préservation des ressources environnementales font apparaître la dépollution des sols contaminés comme une alternative économiquement compétitive.

La dépollution des sols consiste à rendre le sol et le sous-sol d'une zone apte à un nouvel usage industriel,  résidentiel, ou à un usage agricole, après qu'il a été pollué par une activité ou un accident industriel.

Un sol pollué a généralement abrité un ancien dépôt de déchets ou une usine, à moins qu'il n'ait souffert d'infiltrations de substances polluantes suite à un incident. La présence de ces polluants dans la couche superficielle ou plus profonde du sol présente alors des risques de nuisances ainsi que des risques sanitaires.

Révélée grâce à un diagnostic, la pollution nécessite de dépolluer en choisissant parmi les solutions celle qui correspond le mieux à la nature, à l’étendue et à la profondeur de la contamination.

La présence d'un sol pollué pose des problèmes car ces polluants peuvent migrer (avec l'écoulement des eaux, la manipulation de la terre, ...) et se retrouver dans des éléments destinés à la consommation. On peut aussi vouloir dépolluer un site pour protéger les écosystèmes et réduire le risque qu'il pourrait faire courir aux futurs utilisateurs.

La complexité et la diversité du milieu du sol, des pollutions rencontrées et des contextes de transfert et de dégradation, font que la gestion durable des sols pollués est un défi qui nécessite de mobiliser de nombreuses disciplines.

Plusieurs méthodes existent pour extraire les polluants d'un sol en fonction du type de polluant et de la nature du terrain:

  • les traitements physiques, qui utilisent des fluides (eau, gaz) pour transporter les éléments pollués vers des points d'extraction,
  • les traitements chimiques, qui utilisent des réactifs chimiques pour détruire les polluants ou les rendre moins toxiques et/ou plus facilement biodégradables,
  • les traitements biologiques dans lesquels des micro-organismes ou plantes favorisent la suppression des substances chimiques toxiques pour les rendre moins toxiques ;
  • les traitements thermiques, qui utilisent de la chaleur pour détruire le polluant.

Les constructions temporaires et démontables sont des outils fréquents utilisés pour couvrir les zones en cours de dépollution mais aussi pour améliorer les conditions de travail des salariés de ces entreprises spécialisées.

Au départ du chantier titanesque du nouveau quartier Lyonnais de la Confluence dans le Rhône, il y a plusieurs années,  la gamme métallotextile de structures modulaires de Locabri a été utilisée dans le cadre de la dépollution des sols.

.

DEPOLLUTION LYON CONFLUENCE-Locabri.jpg

 

Récemment Locabri a installé une structure sur un site industriel Seveso ayant subi un violent incendie dans le secteur de Rouen. Suite à cet incendie les produits toxiques se sont imprégnés dans le sol qui doit maintenant être traité. La structure installée par Locabri permet de couvrir la zone sinistrée pendant le traitement qui devrait durer plusieurs mois.

L'avantage de ce type de solution est que les tentes louées sont montées et démontées au rythme de l'avancée du chantier. 

En savoir plus sur les bâtiments modulaires

Laissez-nous savoir ce que vous avez pensé de cet article

Saisissez votre commentaire ci-dessous

Autres articles

Modulaire côté technique

Quels types de sol pour un barnum ou structure modulaire?

Facilement démontables et modifiables, les structures modulaires et barnums Locabri ont l’avantage d’être installables s...

Modulaire côté pratique

Les bâtiments démontables sont-ils respectueux de l'environnement ?

Les bâtiments modulaires sont construits en aluminium ou en acier. Ces matériaux ont la particularité d'être 100 % recyc...

Modulaire côté pratique

Plan de continuité d'activité

Le plan de continuité ou plan de continuité d’activité (PCA) est à la fois le nom d’un concept, d’une procédure et du do...