Écrit par Bruno Jouassin
le 31 août 2021

Jusqu’à présent la construction de bâtiments était soumise à la réglementation thermique RT 2012. Dès le 1er janvier 2022, la RT2012 cédera sa place à la RE2020.


La loi sur la transition énergétique fixe des objectifs ambitieux d’ici 2030 et la réglementation environnementale des bâtiments évolue fortement pour y contribuer. Mais qu’est-ce qui change fondamentalement et comment la construction de bâtiments industriels et techniques est-elle impactée par la RE2020 ?

1. Quel était l’enjeu de la RT2012 ?

 

La réglementation thermique RT 2012, en place jusque-là, avait pour enjeu la réduction des émissions CO2 et la baisse de consommation d’énergie des bâtiments. Dépenser moins d’énergies pour chauffer les bâtiments et mieux les isoler pour éviter de créer des passoires thermiques, voici en substance ce que disait la RT2012. Ainsi les modes de construction ont évolué, de nouveaux matériaux de construction sont apparus ou se sont démocratisés et des systèmes plus efficients pour piloter et chauffer les bâtiments ont été mis au point.

 

Dans les textes, la RT2012 concernait tous les bâtiments tertiaires, industriels, commerciaux, enseignements… en somme, tous les bâtiments fait pour accueillir des personnes (clients, salariés, ouvriers, étudiants…). Mais pour ce qui est des bâtiments industriels de stockage notamment (entrepôts, hangars, réserves, structures modulaires démontables), la réglementation ne s’applique pas systématiquement. En effet, les bâtiments chauffés en-dessous de +12°C n’ont pas à se plier aux exigences de la RT2012 ce qui est le cas pour de nombreux entrepôts de stockage. Autre motifs de dérogations : les constructions provisoires prévues pour une durée d’utilisation de moins de deux ans ou encore les bâtiments ou parties de bâtiment chauffés à plus de 12° ou refroidis pour un usage dédié à un procédé industriel.



2. La RE 2020 va-t-elle changer la donne pour les bâtiments industriels ?

 

La loi sur la transition énergétique fixe des objectifs ambitieux d’ici 2030 : réduire les consommations d’énergie de 20% (par rapport à 2012), les émissions de gaz à effet de serre de 40% (par rapport à 1990) et porter la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation. 

 

En remplacement de la RT2012, la RE2020, la nouvelle réglementation environnementale du bâtiment qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2022, va plus loin et vise à diminuer encore davantage l'impact carbone des bâtiments neufs tout au long de leur cycle de vie.

RE2020 logo

Les 3 objectifs principaux de cette nouvelle réglementation sont :

  • Donner la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonation de l’énergie ;
  • Diminuer l’impact carbone de la construction des bâtiments ;
  • Garantir la fraîcheur en cas de forte chaleur.

 

L’un des changements majeurs est qu’au lieu d’évaluer la performance d’un bâtiment uniquement durant sa phase d’exploitation, c’est tout le cycle de vie complet d’un bâtiment qui sera désormais pris en compte dans les calculs énergétiques : du sourcing des matières premières à la destruction (ou son réemploi) du bâtiment, en passant bien évidemment par sa phase de construction et d’exploitation. 

 

Pour les constructeurs et les clients qui souhaitent construire de nouveaux bâtiments, la complexité risque alors de se trouver justement dans cette analyse du cycle de vie complet car elle nécessite des études poussées et des analyses d’experts. 

💡Découvrez les 7 étapes à prendre en compte dans l'analyse du cycle de vie d'un bâtiment.

 

Mais pour ce qui est des bâtiments industriels, les informations divulguées par le législateur à la date où cet article est publié ne précisent pas encore comment ni quand cette réglementation sera en place. 

 

En effet, la RE2020 qui devait voir le jour à l'été 2021 et finalement entrera en vigueur dès le 1er janvier 2022 n’a pas encore été entièrement dévoilée. Les premières constructions d’ores et déjà visées par la RE 2020 seront en priorité les bureaux, les logements et les bâtiments réservés à l’enseignement. Rien ne semble donc encore annoncé au sujet des bâtiments industriels ni au sujet des bâtiments de stockage par extension.

Téléchargez le guide "Stockage des emballages et matières premières : entre  priorité et oblilgation pour les entreprises industrielles

3. Les bâtiments modulaires : déjà dans l’esprit de la RE 2020

 

Si les annonces au sujet du déploiement de la RE2020 se font encore attendre pour les bâtiments industriels et notamment pour les entrepôts de stockage, il est fort probable qu’avec l’ambition de la réglementation ceux-ci n’y échappent pas.

 

Alors pour répondre aux besoins futurs des industriels souhaitant étendre ou créer de nouveaux espaces de stockage et d'entreposage, la construction modulaire paraît la solution idéale. En effet, par leur nature il représente une solution économique et écologique pour la construction :

  • Les bâtiments modulaires sont construits à partir d’éléments standardisés et préfabriqués hors-site (en usine) permettant d’augmenter la qualité des constructions et de réduire les déchets en usine.
  • Un mode de construction rapide et simple réduisant le nombre de camions en circulation, limitant l'utilisation d’engins de chantier énergivores et diminuant la production de déchets sur le site d’installation.
  • Des travaux moins lourds et moins énergivores pour la construction ou pour la déconstruction (pas de terrassement, pas de fondations à creuser, pas de béton nécessaire systématiquement  pour les fondations) 
  • Un modèle basé sur la location qui permet le réemploi du bâtiment à plusieurs reprises au cours de sa vie
  • Des matériaux simples et facilement dissociables facilitant la réparation, la destruction ou le recyclage (poteaux aluminium, toile de toiture, bardage métallique).

    batiment industriel démontable

Pour conclure

Même si la RE 2020 ne précise pas encore comment elle s’appliquera aux bâtiments industriels, ce que l’on sait d’ores et déjà c’est que la philosophie générale rendra certainement leur construction plus complexe avec une analyse exhaustive de tout le cycle de vie du bâtiment. Pour répondre aux besoins des industriels, l’installation de bâtiments modulaires sera très certainement une alternative tout à fait pertinente à la construction traditionnelle. 

Vous souhaitez en savoir plus sur ces solutions avant de vous lancer ? Découvrez tout sur les bâtiments industriels démontables LOCABRI dans notre guide en ligne gratuit :

 

Nouveau call-to-action



Laissez-nous savoir ce que vous avez pensé de cet article

Saisissez votre commentaire ci-dessous

Autres articles

Modulaire côté technique, Legislation, En industrie

RE2020 : 7 étapes pour réaliser l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) d’un bâtiment

L a RE2020 est le nouveau texte qui encadre les constructions neuves en France. Elle vient remplacer la réglementation t...

Modulaire côté technique

Réduire l'impact écologique avec la location de structure modulaire démontable

Si l’on se réfère à l'étude réalisée par Serge Ferrari, en 2012, les impacts environnementaux de la solution de location...

Modulaire côté pratique, Pour le tri des déchets

Comment les bâtiments modulaires optimisent le stockage des déchets des industriels de l’énergie ?

Les sites industriels peuvent être concernés par des réglementations contraignantes pour le stockage et la gestion des d...