Dans la vie d’une entreprise, il est souvent nécessaire d’adapter le rythme de production pour faire face à une variation de l’activité de production. Selon les circonstances, le délai de réflexion peut être plus ou moins long :

  • Est-ce un besoin à court terme ou à long terme ?
  • Est-ce un problème urgent ? Est-ce récurrent ?
  • Quel est l’apport initial nécessaire ? Quels coûts récurrents sont à prévoir ?
  • Combien de temps ce projet bloque-t-il la capacité d’investissement ?

Trois solutions répondent à la problématique de l’extension de la production ou du stockage. Comparez-les pour trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins.

1 - Construire un bâtiment industriel en dur

La construction d’un entrepôt ou d’un local de production requiert de longues étapes de préparation. Cette décision implique une croissance de l’activité industrielle durable.

En France, bâtir un entrepôt prend en moyenne 9 mois, auxquels s’ajoutent tous les délais d’obtention des permis de construire et la mise en place d’un agencement spécifique aux besoins de l’entreprise. Le nouveau lieu de production ou de stockage n’est alors accessible qu’à plus d’un an après la décision de construction. Les besoins de l’entreprise seront-ils toujours les mêmes passé ce délai ?

Les travaux vont également demander un apport initial conséquent d’environ 1 800€ à 2 200€ par m² SHON (Surface Hors Œuvre Nette), en plus des honoraires d’architecte qui s’appliquent dès que la surface de plancher construite excède 150 m². A noter également que la construction d’un bâtiment industriel dite « traditionnelle » s’amortit sur 20 à 40 ans. A l’inverse, le terrain éventuellement acheté pour la construction se valorise d’année en année.

L’enregistrement d’une telle construction est d’ailleurs assez complexe car elle recouvre trois aspects : le terrain, la construction et les charges annexes. Tout ce qui va concerner l’immobilisation sera enregistré dans l’actif de votre bilan et constituera une part du capital de votre entreprise.

Les frais d’acquisition de votre bâtiment s’appliquent cependant sur l’exercice en cours. Ce sont les moyens mis en œuvre pour l’achat et la construction de votre immobilisation (coûts de construction et coûts des spécialistes). Ils vont gonfler vos charges et affecter par conséquent votre compte de résultat. Soyez vigilants : le CAPEX du bâtiment industriel ne représente que 20 à 30% de son coût global. A celui-ci va s’ajouter les coûts annuels de maintenance et d’entretien.

Si la croissance de votre activité s’inscrit sur le long terme, cette solution représente un investissement rentable. Elle permet de construire un bâtiment industriel qui répond précisément à votre cahier des charges. En revanche, si vous souhaitez pouvoir rapidement mobiliser les ressources allouées à ce projet, il est préférable d’opter pour l’une des solutions suivantes. L’investissement consenti dans une construction traditionnelle représente un coût d’opportunité assez élevé et n’est pas flexible.

Pour en savoir plus sur l'aspect économique d'une construction sur site, consultez notre guide détaillé :

telecharger-guide-comparatif-modulaire

2 - Externaliser ses opérations de stockage ou de production

Est-il nécessaire pour votre entreprise de gérer toutes ses activités directement sur site ? En l’occurrence, sous-traiter certaines activités peut vous permettre de gagner du temps, de vous recentrer sur le cœur de votre activité industrielle et de réduire vos coûts. D’ailleurs, d’après Observatoire Cegos, 82% des entreprises choisissent une stratégie de variabilisation des coûts fixes, c’est-à-dire externaliser les opérations jugées comme non stratégiques (IT, logistique, comptabilité…).

Cette externalisation peut s’appliquer à différentes étapes de la supply chain :

  • Gestion de l’approvisionnement et du stockage des matières premières
  • Gestion du produit fini (stockage, réception et préparation des commandes)
  • Distribution des produits

Tant qu’elles ne représentent pas une fonction stratégique, confier les opérations dans lesquelles vous ne vous spécialisez pas est une bonne idée. Et si votre prestataire ne vous satisfait pas pleinement, vous avez tout le loisir d’en changer.

Financièrement, l’opération peut se révéler intéressante pour votre entreprise. Les frais liés à la prestation externalisée ne dépendent que de l’OPEX (dépenses d’exploitation).

Comptablement, vous connaissez au préalable les coûts qu’engendre la prestation externalisée, la facture des sous-traitants s’inscrit dans les charges du compte de résultat.

Cette solution permet de lisser les finances et présente l’avantage de ne pas mobiliser votre trésorerie.

La contrepartie est que l’extension de votre capacité de production ou de stockage se fait au détriment du contrôle de vos activités. Pouvez-vous vous permettre de faire l’essai avec plusieurs prestataires ? De plus, les centres logistiques sont situés principalement sur l’axe Nord-Sud Français et au niveau des ports. Il faut donc vous assurer que le lieu de ce nouveau bâtiment industriel vous avantage au niveau des coûts de transport.

Faire appel à un prestataire pour agrandir vos capacités de production et de stockage présente des risques d’ingérence pour votre entreprise. Avant de devoir vous rabattre vers la construction industrielle classique, vous pouvez encore envisager la solution du modulaire.

3 - Construire un bâtiment modulaire

Le bâtiment modulaire s’installe de manière temporaire ou permanente sur votre site et s’adapte à votre besoin et vos spécificités sectorielles. Par exemple, elle permet de gérer un surcroît saisonnier de production ou de stockage sans avoir à construire un entrepôt dont vous n’auriez pas l’usage le reste de l’année.

La facilité d’installation permet d’adapter le bâtiment aux besoins de l’entreprise. Il permet d’obtenir les avantages de la construction « traditionnelle », tout en permettant une utilisation plus flexible. En effet, le modulaire offre 3 options[i] différentes pour votre entreprise :

  • La location
  • La location-vente
  • L’achat

Si votre projet est à court terme, la première option est la plus adaptée. Pour les deux autres choix, il s’agit simplement d’une différence de mode de paiement : l’une offre une possibilité d’acquisition de l’immobilisation en leasing, contre un paiement au comptant pour l’autre.

Cette solution séduit d’ailleurs de nombreuses entreprises, comme l’entreprise Sedac-Meral, qui s’est orientée vers la location de bâtiments modulaires pour augmenter ses capacités de stockage.

L’enregistrement comptable est simplifié pour la location de bâtiments modulaires car la facturation se fait comme une prestation de service. Comme il ne s’agit pas d’une immobilisation corporelle mais d’une charge, vous pouvez aisément rediriger vos investissements une fois que vous n’en avez plus l’usage.

Quelques points de vigilance sont à anticiper, selon que vous décidez de louer ou d’acheter le bâtiment modulaire. Dans le premier cas, il n’y a pas d’accroissement de votre actif. Dans le second, le TCO (Total Coast of Ownership) augmente car vous avez à votre charge les frais d’entretien et de consommation énergétique. Vous retrouvez certains des problèmes de la construction classique.

 

La solution à retenir dépend en grande partie de votre besoin, s’il se situe à court, moyen ou long terme. Mais l’aspect économique n’est pas la seule dimension à considérer avant de choisir une alternative. Ces 3 solutions d’extension de bâtiment industriel ont également des avantages et des inconvénients aux niveaux opérationnels et normatifs, que nous avons comparés pour vous dans un guide pratique :

Consultez le guide  

DÉCOUVREZ

Monter et démonter les espaces, montrer et démontrer les tendances. Fort de 40 ans d'expérience, Locabri partage ici son expertise, l'actualité du modulaire, les meilleures pratiques à suivre et des recommandations pour votre secteur.

logo loupe

COMPAREZ

Bâtiments traditionnels, bâtiments modulaires ou prestataire de logistique externe ?
Suivez le guide et comparez les solutions.

Téléchargez le guide

RESTEZ INFORMÉ

Abonnez-vous à notre blog pour recevoir les dernières actualités.